Accueil

Le choc culturel
• Il frappe tout le monde. Si vous vous croyez épargné, c’est que vous n’avez probablement pas encore quitté la maison… physiquement ou psychologiquement!
• Parlez-en, riez-en, partagez vos impressions avec d’autres voyageurs ; ne gardez pas tout à l’intérieur.
• Ne jetez pas le blâme sur le pays. Si c’est la maison que vous voulez retrouver, utilisez votre billet de retour.
• Le remède est à la portée de vos doigts : comprendre votre nouvel environnement.
• Vos responsabilités:
apprendre à apprécier le Vietnam pour ce qu’il est, un pays ni meilleur ni pire que le vôtre, mais certainement très différent.

Si cela peut vous être d’aucune consolation dans les moments de désespoir intense, le Vietnam accueille des milliers d’expatriés, dont la plupart n’ont pas du tout l’intention de s’en aller. Il doit bien y avoir des raisons à cela : sortez et découvrez-les!
SOUVENEZ-VOUS qu’il n’y a pas de bon ou de mauvais dans la différence culturelle: seulement la différence.

La famille, pilier de la société vietnamienne
La société vietnamienne s’appuie sur trois piliers: la famille, la famille et la famille. En d’autres termes la famille (immédiate), la famille (étendue) et la famille (projetée).
On peut difficilement surestimer l’importance de la famille et de la représentation du modèle familial dans toutes les institutions du pays.
Les communes et les districts sont organisés comme de grandes familles. Chaque bureau gouvernemental reproduit un modèle familial avec une figure paternelle à sa tête (généralement un homme) responsable de ses enfants (ses employés).

Dans votre environnement de travail, les employés et collègues vous traiteront comme si vous faisiez partie d’une même grande famille, s’occupant de vous lorsque vous êtes malade, vous rendant visite le week-end et les jours fériés, vous invitant polir les mariages, funérailles, crémaillères ou autres… et s’attendant à être invités en retour! Évidemment, cette intimité présente quelques inconvénients indéniables: il y a toujours des gens pour enquêter sur vos moindres mouvements et pour se mêler de votre vie privée. Vous recevrez maints conseils non sollicités, mais si vous savez écouter, vous en apprendrez beaucoup sur les usages vietnamiens.

RÉALISEZ que les Vietnamiens ont une perception différente des organisations sociales, politiques et commerciales, qui sont pour la plupart calquées sur le modèle de la famille.
NE VOUS OFFUSQUEZ PAS si des amis fraîchement rencontrés s’immiscent dans le moindre détail de votre vie privée. En fait, ils vous aident à vous intégrer à un groupe vietnamien.

PRENEZ DES NOUVELLES de la santé de vos amis, de leur famille et de leur vie privée. Vous ferez ainsi preuve de considération et de respect.
SACHEZ que les affaires de famille sont au-dessus de tout et que les obligations familiales imprévues prévaudront sur les rendez-vous et activités fixés au préalable.
Repensez à la légende expliquant l’origine du peuple vietnamien. Tous les habitants du pays, des deltas aux montagnes, seraient issus du mariage du seigneur dragon venu du sud de la Chine (Lac) et d’une princesse immortelle (Au Co). Une fois leurs enfants devenus grands, le dragon et sa femme se seraient retirés dans le monde des esprits.

Ce que les Vietnamiens retiennent de cette histoire c’est qu’ils sont tous liés entre eux. Plus qu’un pays, c’est une (très) grande famille… ou du moins c’est ce qu’ils aiment à penser!
Autant les Occidentaux son tournés vers l’action, autant les Vietnamiens s’occupent avant tout des relations. Vous
avez un problème? Travaillez sur la relation.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*