L’ENTREE DANS LE PAYS

Les visas
Les visas restent un aspect fastidieux et onéreux des voyages au Vietnam.
ASSUREZ-VOUS de faire votre demande de visa suffisamment à l’avance. Si vous le faites à partir d’un autre pays d’Asie, cela peut être plus rapide. Demandez un visa à entrées multiples (même prix, mais pas toujours attribué automatiquement) ou, au moins, un visa à double
entrée.
N’OUBLIEZ PAS de vous munir d’une multitude de photos d’identité: elles sont indispensables pour les demandes de visa et très utiles pour toute autre procédure officielle à l’intérieur du pays, où les photomatons sont toujours des machines du futur.
INFORMEZ-VOUS pour obtenir des renseignements à jour: les lois changent fréquemment, ainsi que la durée et le prix des visas. Ainsi il semble être possible d’obtenir un visa touristique à l’arrivée au Vietnam (comme c’est déjà le cas au Laos ou au Cambodge), mais à l’heure de la rédaction ce n’était encore qu’une hypothétique possibilité. Soyez prudents toutefois: la majorité des compagnies aériennes refusent les passagers sans visa, car elles seraient tenues de les réexpédier à leurs frais dans le cas d’un refus à l’entrée.
Une fois en route pour le Vietnam, habituellement durant le vol ou à votre arrivée à l’aéroport, on vous demandera de remplir un formulaire d’entrée/sortie, et d’en conserver une copie (jaune).
NE PERDEZ PAS ce formulaire. Vous pourriez en avoir besoin pour ouvrir un compte en banque ou l’exhiber devant un réceptionniste d’hôtel zélé. Si vous l’égarez malgré tout, vous devrez en remplir un autre avant de quitter le pays.
FAITES ATTENTION au double système de dates. Votre visa peut comporter une date d’expiration et votre passeport porter un tampon indiquant jusqu’à quand vous êtes autorisé à demeurer dans le pays.
Et bien sûr, ces deux dates sont rarement les mêmes et c’est toujours la première échéance qui est prise en compte.
Travailler au Vietnam
De plus en plus d’étrangers travaillent aujourd’hui au Vietnam.
Si vous faites partie de cette catégorie, ou tout au moins si c’est ce qu’indiquent vos papiers, vous pourrez obtenir des visas valides pour une année (bien que le tout premier soit parfois un visa « probatoire » de six mois). L’institution qui vous emploie ou le partenaire vietnamien vous aidera pour l’obtention d’un visa ou son renouvellement. Une copie de votre contrat de travail ou une lettre officielle de votre employeur vous sera demandée pour l’émission ou l’extension d’un visa.
Prolonger votre séjour
Il est possible de prolonger votre visa de touriste une fois à l’intérieur du pays. Contactez la police d’immigration de Hanoi ou d’Hô Chi Minh-Ville. Un visa à long terme doit habituelle¬ment être renouvelé, quoi que dans certaines circonstances, il peut egalement être prolongé, mais de quelques jours seulement.
Par contre, si vous devez changer de catégorie (par exemple passer d’un visa de tourisme à un visa de travail, ou vice versa), vous devrez quitter le pays afin d’obtenir le nouveau visa.
Rentrer dans le pays de nouveau
Si, lors de votre séjour, vous comptez quitter le Vietnam, par exemple pour visiter un pays voisin, et y revenir par la suite, ASSUREZ-VOUS que votre visa stipule « entrées multiples » ou « double entrée », faute de quoi vous ne pourrez revenir sans un visa vietnamien tout neuf!
Les frontières terrestres
Il y a maintenant plusieurs endroits où l’on peut traverser les frontières terrestres, ouvertes avec le Laos, le Cambodge et la Chine. Il y en aura vraisemblablement encore plus par la suite. Si jamais vous savez à quel endroit vous allez entrer ou sortir du Vietnam (autre que les trois aéroports internationaux de Hanoi, Danang et Hô Chi Minh-ville) AVANT de faire votre demande de visa, alors N’OUBLIEZ PAS de le mentionner afin que ces postes frontières soient indiqués sur votre visa. Sinon, vous pourrez toujours les faire ajouter une fois au Vietnam, mais cela prendra un peu plus de temps – et d”argent bien sur.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*